Séminaire – L’apprentissage à l’ère de l’anthropocène : la constitution d’un bien commun. 21 mai 2021, 14h30.

Les lieux de savoir : une méthode pour repenser les objets et les espaces de l’apprentissage, par Christian Jacob, directeur de recherche au CNRS et directeur d’études de l’EHESS, chaire d’histoire comparée des pratiques et des traditions de savoir

Depuis 1999 et encore plus après la publication de Lieux de savoir (2007, éditions Albin Michel), premier tome d’une série de quatre en cours de parution sous la direction de Christian Jacob, des spécialistes de différents champs disciplinaires constituant les sciences humaines et sociales étudient la production des savoirs et leurs modes de transmission à travers le temps, les individus et les espaces, du laboratoire à la bibliothèque, en passant par l’atelier ou le musée. Ce vaste projet intellectuel vise à proposer des modèles de réflexions et d’analyses permettant de renouveler les approches des savoirs humains.

« Apprendre à créer »… dans l’anthropocène, par Benjamin Graindorge, Designer, Professeur à l’Esadse et Sophie Pène, Professeure à l’université Paris Descartes

Les écoles d’art et de design sont régulièrement présentes à la Biennale du design, une des expositions, menée par l’Esadse, étant dédiée à l’actualité des projets et recherches des étudiants.

L’exposition nommée «Le Monde sinon rien», conçue par l’Esadse et le CRI, s’attache à la transformation des apprentissages. Elle invite à écouter la génération des étudiants : quels auteurs, créateurs, scientifiques les inspirent? Quels sujets, techniques et matériaux les intéressent? De quelles connaissances pensent-il avoir besoin pour prendre soin du monde dans lequel ils vivent?

L’exposition, reportée au printemps 2022, a pris la forme d’un lieu virtuel qui invite aux expérimentations créatives, et y puisera le matériau de la prochaine exposition. Il est temps de porter attention aux récits de la génération qui reçoit le monde, tel qu’il est, et en a la charge. C’est dans ce sens que le collectif constitué autour de la Cité du design imagine le New Bauhaus, un réseau virtuel d’expérimentations, imaginant pas à pas une «école des écoles de l’anthropocène»


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search